Editorial du mois de Décembre 2018

La Crèche, une crèche, notre crèche !

Pourquoi parler ici de la crèche de Noël ? Bien-sûr c’est la saison, et la « trêve de Noël » approche. Pas pour tout le monde, pourtant. Faut-il pour autant oublier ce temps de désastres écologiques et d’exodes massifs, de guerres et de famines, de « gilets jaunes »? Ne faudrait-il pas plutôt conjuguer nos efforts pour installer plus de fraternité et donner de lumière autour de nous, plutôt que de bailler aux corneilles devant une crèche ?

Mais !

Qu’est ce donc que la crèche ? Un repli identitaire ? Une nostalgie de l’enfance ? Un sujet battu et rebattu d’une banalité affligeante ?

Non ! La crèche, c’est notre foi résumée en un symbole simple, c’est la Foi en l’Incarnation du Seigneur d’Eternité. Il est venu, il vient, il habite ce monde de plaies et de bosses, de désirs et de passions. Avec la crèche que nous confectionnons, la Foi de l’Eglise s’inscrit dans des préparatifs concrets et manuels, dans une fièvre créatrice ou bien au cœur d’une tradition familiale qui si elle n’existe pas, peut s’inventer cette année. La crèche c’est aussi une concrétisation de l’esprit d’enfance dont parle Jésus (Matthieu 18, 1-4) ; l’esprit d’enfance qui transperce la coquille des gens mal mûris que nous sommes devenus ou que nous risquons de devenir, quel que soit notre âge.

Pourquoi ne pas s’inviter entre voisins, entre paroissiens autour de la crèche familiale ? Pourquoi ne pas chanter l’Avent et Noël autour de la crèche de l’église ? Sur une des paroisses du Pôle s’est mis en place un « Défi Crèche » à base de visites mutuelles, de crèches à aller visiter, d’opérations de fraternité, avec des temps de rencontre et de partage, pour contempler Noël autrement, et s’émerveiller… Et «bénir », ce qui signifie « dire du bien ». Se rassembler autour de la crèche toute simple de la maison peut nous rendre plus forts pour affronter et relever tous les défis de la vie quotidienne.

Je vous souhaite de joyeux préparatifs, de belles rencontres, un Avent enthousiaste et une fête de la Nativité  de paix et de douce joie !


Père Thierry Leroy
Curé, responsable du pôle