Edito  

Va, vis et deviens !

C’est le titre d’un film sorti en 2005, l’histoire d’un jeune juif d’Afrique : sa mère mourante lui ordonne de la laisser pour rejoindre les réfugiés pris en charge par Israël… Commencement d’une migration qui est un enfantement. Ce titre, je voudrais le méditer pour les enfants de Dieu que nous sommes tous et pour les communautés que nous formons :

Va ! Avance sur le chemin de la vie, autrement le sur-place deviendrait mortel. Va à la rencontre de ceux qui vont t’aider à être toi-même. Nourris-toi de Celui qui te connait mieux que tu ne te connais. Accepte la main qui se tend lorsque c’est ton tour d’être paralysé.

Vis ! Vis à pleins poumons, le poumon corporel et le poumon spirituel! Et n’oublie pas ta tête et tous tes talents! Ne coupe ton être d’aucune des sources humaines et théologales. Respecte la vie d’autrui, et surtout les plus fragiles. Enseigne aux autres à le vivre. Sans polémique, sans triomphalisme, mais dans la douce assurance que donne le Maître de la vie.

Deviens ! Deviens ce que tu es véritablement avec toutes ses potentialités, deviens ce que tu es déjà dans le cœur de Dieu, deviens l’amour dans le cœur de l’Eglise, comme le disait Sainte Thérèse! Ainsi tu recevras bien des coups, mais tu seras heureux, et tu apporteras le bonheur autour de toi.

En ce mois de juin, j’oriente aussi ces quelques lignes vers Maximilien Maurice et Jean-Baptiste Pelletier : dimanche 23 à 15 heures ils seront ordonnés prêtres à la cathédrale ; et Wilimstrong Borgella, ordonné diacre. Venez, vivez ce moment avec eux, laissons leur Devenir imprégner le nôtre! Leur chemin, leur vie et leur devenir nous concernent, parce que nos chemins, nos vies et notre devenir les concernent à un point que vous ne soupçonnez pas.

J’oriente aussi ce message vers le père Clément : depuis quatre ans il est prêtre parmi nous. A la rentrée il partira vers de nouveaux horizons. Que la fécondité de ton ministère, Clément, imprègne le Pôle missionnaire de Fontainebleau.

Va, vis et deviens !

PTL

Père Thierry Leroy
Curé, responsable du pôle missionnaire de Meaux