Baptisés et envoyés – octobre 2019

Un mois missionnaire extraordinaire- Pape François

Le 30 novembre 2019 aura lieu le centenaire de la promulgation de la lettre apostolique Maximum illud, par laquelle Benoît XV a voulu donner un nouvel élan à la responsabilité missionnaire d’annoncer l’Evangile.

« Allez dans le monde entier et proclamez l’Evangile à toute la création » (Mc 16,15). Adhérer à cet ordre du Seigneur n’est pas une option pour l’Eglise. « Evangéliser est, en effet, la grâce et la vocation propre de l’Eglise, son identité la plus profonde. Elle existe pour évangéliser. »

Dans l’exhortation apostolique Evangelii gaudium, j’ai voulu présenter de nouveau à toute l’Eglise cette vocation urgente : « L’activité missionnaire représente, aujourd’hui encore, le plus grand des défis pour l’Eglise et la cause missionnaire doit avoir la première place. Que se passerait- il si nous prenions réellement au sérieux ces paroles ? Nous reconnaitrions simplement que l’action missionnaire est le paradigme de toute tâche de l’Eglise » (n°15). « J’espère que toutes les communautés feront en sorte de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour avancer sur le chemin d’une conversion pastorale et missionnaire, qui ne peut laisser les choses comme elles sont. Ce n’est pas d’une « simple administration » dont nous avons besoin. Constituons-nous dans toutes les régions de la terre en un état permanent de mission ? » (n°25). Ne craignons pas d’entreprendre, avec confiance en Dieu et beaucoup de courage.

La lettre apostolique Maximum illud avait exhorté, avec un sens prophétique et une assurance évangélique, à sortir des frontières de nations, pour témoigner de la volonté salvifique de Dieu à travers la mission universelle de l’Eglise.

En ces temps qui sont les nôtres, déchirés par les tragédies de la guerre et minés par la triste volonté d’accentuer les différences et de fomenter les conflits, que la bonne nouvelle qu’en Jésus le pardon est vainqueur du péché, la vie est victorieuse de la mort, de la peur et de l’angoisse  soit portée à tous avec une ardeur renouvelée ainsi qu’une grande confiance et espérance.

Que le Mois missionnaire extraordinaire soit une occasion de grâce intense et féconde pour promouvoir des initiatives et intensifier de manière singulière la prière – âme de toute mission -, l’annonce de l’Evangile, la réflexion biblique et théologique sur la mission, les œuvres de charité chrétienne et les actions concrètes de coopération et de solidarité entre les Eglises, afin que se réveille et que jamais ne nous soit volé l’enthousiasme missionnaire.

Cité du Vatican, octobre 2019
Journée mondiale des missions

image_pdfPDFimage_printImprimer
Ce contenu a été publié dans Esbly, Non classé, Pôle Missionnaire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.