Neuvaine à l’Esprit Saint

9-17 octobre 2021

Cette neuvaine nous permettra de préparer la Semaine missionnaire mondiale, de mieux vivre la messe du Pôle missionnaire du 17 octobre à La Collégiale Notre-Dame de l’Assomption, ainsi que le lancement du Synode voulu par la Pape François dans les diocèses du monde entier. Nous demanderons les dons du Saint-Esprit, pour nous-mêmes et pour l’Eglise toute entière envoyée en Mission. Ces dons sont déjà annoncés par le prophète Isaïe : « Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et d’intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur ».( Is 11, 1). Le dernier don a été dédoublé en « piété et crainte ».

Demander les dons de l’Esprit-saint est tout à fait traditionnel : composée il y a douze siècles, l’hymne Veni Creator Spiritus, demandait à l’Esprit-saint de donner « les sept dons de son amour ».

Chaque jour

  1. Je lis le texte proposé,
  2. J’observe un temps de silence,
  3. J’invoque l’Esprit-Saint en disant ou chantant : « Viens Esprit de sainteté, viens Esprit de Lumière, viens Esprit de feu, viens nous embraser », ou un autre refrain ou chant.
  4. Je vous salue-Marie suivi de « Notre-Dame des Missions, priez pour nous ».

Samedi 9 octobre : demander le don de sagesse


Ce don fait goûter la présence de Dieu dans un plus grand compagnonnage avec Lui. C’est le don contemplatif par excellence car il creuse en nous la source de la prière. Le don de sagesse stimule le désir missionnaire, c’est à dire le désir de témoigner de l’Amour divin manifesté en Jésus-Christ par nos actes et nos paroles. « Je rendrai gloire à celui qui me donne la Sagesse. J’ai résolu de la mettre en pratique, ardemment j’ai désiré le bien, et jamais je n’aurai à le regretter. (Siracide 51, 17-18)

Viens Esprit-saint, donne-moi le don de sagesse.

Dimanche 10 octobre : demander le don d’intelligence.

Ce don nous permet de comprendre de l’intérieur la foi de l’Eglise, les Écritures-saintes, et aussi de distinguer l’erreur de la Vérité. Il nous aide à entrer dans le mystère de l’amour de Dieu. L’intelligence donnée par l’Esprit-saint ne signifie pas avoir des capacités intellectuelles supérieures, mais si nous goûtons les merveilles de Dieu, nous sommes davantage en mesure de comprendre la cohérence de son projet sur chacun de nous. Ainsi, même sans avoir fait de grandes études, chaque chrétien peut devenir un authentique théologien !
« Jésus leur dit alors : « Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit ! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire ? » (Luc 24, 25-26)

Viens Esprit-saint, donne-moi le don d’intelligence.

 
Lundi 11 octobre : demander le don de science.

Ce don permet de reconnaître Dieu à l’œuvre à travers la nature, les relations humaines et dans l’Histoire. Ainsi, nous apprenons à recevoir la vie comme un don de Dieu. Nous percevons de mieux en mieux le sens de notre vie. Ce don nous fait réaliser que ce monde est transitoire, et qu’au-delà de lui, existe un univers d’éternité. Exercer le don de science stimule notre capacité à louer et remercier le Dieu créateur. «Bénis le Seigneur, ô mon âme ; Seigneur mon Dieu, tu es si grand ! Revêtu de magnificence, tu as pour manteau la lumière ! Comme une tenture, tu déploies les cieux » (Psaume 103, 1-2)

Viens Esprit-saint, donne-moi le don de science !

Mardi 12 octobre : demander le don de force.


La force du Saint-Esprit donne la persévérance dans l’épreuve et le courage de témoigner. Elle soutient les persécutés et les martyrs. Ce don permet aussi de ne pas répondre à la violence par la violence. La force nous aide dans notre vie quotidienne à accomplir notre devoir d’état et à vivre le combat spirituel, c’est-à-dire à résister aux tentations. « Ma grâce te suffit, dit le Seigneur, car ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse. » (2 Corinthiens 12, 9).

Viens Esprit-saint, donne-moi le don de force !


Mercredi 13 octobre : demander le don de conseil.

Le don de conseil dispose à voir clair en soi et dans les autres. Il nous permet d’ajuster ce qu’il convient de faire ou d’éviter, de dire ou de taire.  Il nous éclaire dans les choix, pas seulement pour choisir ce qui est bien et éviter ce qui est mal, mais aussi quand nous avons à choisir entre deux biens : quel est le meilleur ? « Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait ». (Romains 12, 2).

Viens Esprit-saint, donne-moi le don de conseil !

Jeudi 14 octobre : Demander le don de piété.

Nous disons tous la prière du Notre-Père, cette prière est la mère de toutes les prières chrétiennes. Ainsi, seuls et en communauté, nous mettons en œuvre le don de piété. Par ce don, nous entrons dans l’expérience de la paternité de Dieu, de sa proximité, de sa tendresse. Il nous donne la confiance de l’enfant. Il nous rend plus proche aussi des autres, que nous sommes appelés à reconnaitre comme des frères et des sœurs. « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » (Marc 10, 14-15).

Viens Esprit-saint, donne-moi le don de piété !

Vendredi 15 octobre : demander le don de crainte de Dieu.

« La crainte de Dieu », l’expression se trouve de nombreuses fois dans la Bible et nous risquons de la confondre avec la peur de Dieu. Craindre Dieu au sens biblique signifie avoir le sens de sa grandeur, avoir la conscience de l’infinie distance qu’il y a entre Lui, le Tout-Autre et nous, ses créatures. Ce don de l’Esprit-saint suscite en nous une attitude d’humilité et d’émerveillement, il nous remet aussi à notre place : nous ne sommes pas le centre du monde. Et pourtant, Dieu fait alliance avec nous ! « Ô Seigneur, notre Dieu, qu’il est grand ton nom par toute la terre ! Jusqu’aux cieux, ta splendeur est chantée par la bouche des enfants, des tout-petits… A voir ton ciel, ouvrage de tes doigts, la lune et les étoiles que tu fixas, qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui, le fils d’un homme, que tu en prennes souci ? Tu l’as voulu un peu moindre qu’un dieu, le couronnant de gloire et d’honneur ; tu l’établis sur les œuvres de tes mains… » (cf. Psaume 8).

Viens Esprit-saint, donne-moi l’humilité émerveillée !



Samedi 16 octobre :  L’Eglise est le Temple de l’Esprit.

« Une fois achevée l’œuvre que le Père avait chargé son Fils d’accomplir sur la terre (cf. Jn 17, 4), le jour de Pentecôte, l’Esprit Saint fut envoyé qui devait sanctifier l’Église en permanence et procurer ainsi aux croyants, par le Christ, dans l’unique esprit, l’accès auprès du Père ». (Concile Vatican II, Sur l’Eglise n°4) Jésus a soufflé son Esprit-saint sur les apôtres pour constituer l’Eglise et les envoyer en mission. Sans l’Esprit-saint, l’Eglise serait comme un sarment sec qu’on jette au feu. Tout le mal que les membres de l’Eglise peuvent commettre vient de cette coupure d’avec l’Esprit-saint. « Ne savez-vous pas que vous êtes un sanctuaire de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?» (1 Corinthiens 3, 16)

Viens Esprit-saint, sanctifie ton Eglise !

Dimanche 17 octobre : L’Esprit-saint en Mission

L’Esprit de Pentecôte accompagne les disciples dans les missions que Jésus leur donne. Accompagnés des sept dons de l’Esprit saint, nous devenons, là où nous vivons, missionnaires de l’Amour divin. C’est dans l’Esprit-saint que nous discernons notre vocation. « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive, celui qui croit en moi ! Comme dit l’Écriture : des fleuves d’eau vive jailliront de son cœur. » En disant cela, Jésus parlait de l’Esprit Saint, l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui. » (Jean 7, 37-38)

Viens Esprit-saint, donne-nous un joyeux courage pour la Mission !

image_pdfPDFimage_printImprimer
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.